Partagez|

(Saíréann) if i were you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Saíréann Riddell
MEMBRES ≡ HAPPY ENDING DOESN'T EXIST
avatar
a land without magic
date d'arrivée : 05/07/2015
mémoires perdues : 198

MessageSujet: (Saíréann) if i were you Ven 17 Juil - 15:40

Saíréann Riddell
still your mind, now i’m yours to choose.
Nom : Riddell Prénom : Saíréann Votre conte : Cendrillon Âge : 28 ans date et lieu de naissance : 4 novembre 1986 vos origines : Du sang Irlandais dans les veines Métier : agent d'entretien. ne sait pas faire grand chose d'autre. a nettoyé la maison de sa belle mère durant de longues années, n'allant pas au lycée ni à l'université. impossible d'obtenir un diplôme et, par conséquent, un bon travail. Orientation sexuelle : totalement hétérosexuel. N'est attiré que par les femmes. Surtout celles qu'il croise lors des soirées mondaines. celles qu'il ne pourra jamais avoir. Statut matrimonial : célibataire. côté financier : pauvre. parvient tout juste à se payer un logement et à manger. son travail ne lui rapporte que trop peu. Parfois, son père l'aide mais sa belle mère veille au grain et il ne peut toucher à leurs finances sans qu'elle ne le remarque. Caractère : menteur. loyal. aimant. lunatique. secret. les crédits : dailymorley and all..
un peu plus sur toi
A longtemps été la bonne de la famille. nettoyant les sols, lavant et repassant le linge de tout le monde. Trop jeune pour se rebeller au début, il a accepté. Et c'est devenu une habitude. nettoyer tout n'était plus si désagréable. Il en a d'ailleurs fait son métier. Pour le plus grand bonheur de sa famille qui ne cesse de se moquer de lui. En parlant de famille. moins il les voit, mieux il se porte. infâmes, ils ne semblent trouver du bonheur qu'en le rabaissant. encore aujourd'hui, il ne leur répond rien, encaissant seulement les mots aussi violents que les coups. il se jure qu'un jour il se vengera. travaille de nuit. aime le calme. le jour, il ne sort que très peu, détestant l'activité dans les rues. pourtant, la ville n'est pas des plus grandes. Il hait la foule. impossible pour lui de déménager dans une autre ville, il ne s'en sortirait pas. Déménager, il y a songé, plusieurs fois. partir loin de cette ville, de cette famille exécrable. Il a déjà pris son indépendance, mais ne peut se résoudre à laisser son père. même si cette femme qu'il a épousé n'est qu'un tyran, elle ne l'est pas avec lui. ça le rassure. il a hérité du caractère doux de son père. trop doux. il s'est bien trop laissé marché sur les pieds étant gamin, encore aujourd'hui, il a du mal à tenir tête à cette femme acariâtre. Cependant, il sait se défendre devant des personnes qu'il ne connait ni d'Eve ni d'Adam. Il n'a juste jamais eu le courage de se rebeller de trop devant cette famille infâme.

que représentent les contes de fées pour votre personnage ? Les contes de fées ? Ma mère m'en lisait quand j'étais petit. pas que je m'en souvienne, mon père me l'a dit. Après son départ, je n'ai plus jamais ouvert un bouquin de contes. Grandi trop vite, les contes de fées sont là pour nous faire rêver, nous sortir de notre quotidien. Peu importe. tout ça est loin. Je n'ai plus l'âge d'en lire et surtout pas l'envie. D'ailleurs, je ne lis jamais. Et si je devais le faire, jamais je ne me tournerais vers ce gens de bouquins. C'est pour les gosses. Peut-être que je m'y remettrai lorsque j'en aurai à moi, des gosses. Ce qui n'arrivera pas avant très longtemps à mon avis. qu'importe. Je n'ai pas de situation pour accueillir un enfant alors les contes resteront au placard.

derrière l'écran
ton pseudo : fantasy. âge : vieille. pays : france. fréquence de connexion : le plus souvent possible. comment t'es arrivé ici? : je me suis faite corrompre. comme d'hab. un commentaire? : c'est beau iciiiii     .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saíréann Riddell
MEMBRES ≡ HAPPY ENDING DOESN'T EXIST
avatar
a land without magic
date d'arrivée : 05/07/2015
mémoires perdues : 198

MessageSujet: Re: (Saíréann) if i were you Ven 17 Juil - 15:40


story of my life
ses jeunes années
Regarder les autres vivre, c'est ce que fait Saíréann depuis que son père s'est remarié. Ils étaient pourtant bien tous les deux ; du moins, c'est ce qu'il s'est toujours dit. Pourtant, son père semble amoureux de cette femme et ça, Saíréann ne le comprend pas. Elle est infecte, rude, sèche. Et même pas jolie. Ses yeux de gamins la regardent avec appréhension à chaque fois qu'elle s'approche de lui. Son père ne dit rien. Il laisse faire. Il sait très bien que sans elle ils ne s'en sortiraient pas. « Nous pouvons nous estimer heureux qu’elle ait accepté de m’épouser et de nous accueillir. » En effet. Le jeune garçon se demande souvent ce qui serait le pire. Etre pauvre et à la rue ou maltraité par cette femme immonde ? Au moins, ils ont un toit. C’est ce que Saíréann ne cesse de se répéter pour ne pas craquer.

Si seulement sa belle mère était la seule personne infecte de cette famille, Saíréann s’en sortirait peut-être plus facilement. Non. Comme on dit souvent, « les chiens ne font pas des chats ». Ses enfants sont comme elle. Le brun ne saurait pas dire lequel d’entre eux est le pire. A chaque fois qu’il fait son choix, l’autre semble vouloir prouver qu’il a tort. Mais Saíréann s’écrase. Il subit les ordres de sa belle mère, les moqueries de ses enfants. Un garçon et une fille ayant à peu près son âge. Il aurait pu trouver du réconfort auprès d’eux, s’en faire des alliés, des amis. Mais non, ils se donnent un malin plaisir à lui rendre la vie encore plus difficile. Ce qu’il lave, ils s’amusent à le salir, les vêtements qu’il repasse sont rapidement froissés. Et à chaque fois, sa belle mère ne loupe pas l’occasion de le sermonner. « Tu n’es qu’un moins que rien. Si tu n’étais pas son fils je t’aurais mis dehors depuis longtemps. Sois plus rapide. Et baisse les yeux. Ne me tiens pas tête ! » Et tant d’autres remarques accompagnées d’ordres. Il sait qu’elle ne le mettra pas dehors. Par égards pour son père mais surtout parce que son travail n’est pas si mauvais. Elle en a fortement besoin et il n'est pas rémunéré. Certes, elle le nourrit comme elle aime si bien lui rappeler. Mais ce n’est pas avec ses portions qu’elle va se ruiner. Elle ne lui donne jamais autant que les autres. Qu'importe. Il n'a jamais très faim. Du moins, il ne le montre jamais. il ne veut pas la supplier, ni lui montrer qu'elle réussit à lui faire du mal. Puis il faut avouer que sa famille n’est pas dans le besoin. Il est le seul à l’être. Habillé de vieux vêtements du fils ainé. Les plus moches et abimés, évidemment. Impossible que le petit Saíréann soit présentable. A vrai dire, pour elle et ses enfants, il ne vaut pas mieux qu’un employé de maison. Voire un esclave. Il semblerait qu'au vingt-et-unième siècle certains, encore, agissent comme s’il était normal de maltraiter ses employés de maison. Ou ses enfants.

Parfois, lorsqu’il s’occupe du linge de sa famille, il se permet d’essayer les affaires de son « frère ». De beaux vêtements qui lui vont beaucoup mieux. C’est un petit plaisir qu’il se fait lorsqu’il est seul. Et plus il se voit dans ce genre de vêtements, plus l’envie d’en avoir à lui se fait grande. Il a d’ailleurs emprunté une des chemises à son « frère » après avoir fêté ses dix-sept ans. Ne la retrouvant plus, le tyran s’est bien sûr acharné sur Saíréann. Ce dernier n’a pas avoué, acceptant juste le fait d’être insulté pour l’avoir perdue.
Le lendemain, Saíréann s’échappe de la maison pour aller se promener et côtoyer les jeunes de son âge en partance pour faire la fête. Se mêlant à un groupe, il se laisse aller pour la première fois. Par chance, les jeunes restent dehors, se partageant une bouteille. Il y pose ses lèvres quand une des jeunes filles lui tend. Après cette soirée, Saíréann sortira à nouveau. Se sentant libre.

indépendance.
« Où étais-tu ? » Rentrant dans sa chambre par la fenêtre Saíréann se fige en entendant la voix de sa belle-mère. Il fallait que ça arrive un jour. Et ce foutu jour est arrivé. « Nulle part. » « ne me réponds pas. » Levant un sourcil, le jeune homme la fixe. Un rire mesquin s’échappe de ses lèvres. En temps normal, jamais il n’aurait réagi ainsi. Mais l’alcool aidant, il ne retient pas ses mots. « Je suis sorti gouter la liberté. » Le regard de sa belle mère le sonde, il sentirait presque les brulures déchirer sa peau. « Tu veux profiter de la liberté ? » « Ouais. » Fulminant, la femme s’approche de lui et saisit son col. Saíréann ne bronche pas. Il n’en a plus rien à faire. « Demain je ne veux plus que tu sois dans cette maison. Va-t-en. »
C’est ainsi qu’il se retrouve seul et à la rue. Son père ne l’a pas laissé partir sans rien. Il a glissé une petite liasse de billets dans son sac avant son départ. Après plusieurs jours dans la rue, le jeune homme d’une vingtaine d’année trouve un emploi. Caissier dans une supérette. Puis un studio. Un placard plutôt mais il s’en fiche.
Les années passent et se ressemblent. Il change de travail, devenant agent d’entretien. Son placard se transforme en petit appartement. Il a enfin une salle de bain à lui. Ça lui convient.

les soirées.
Il n’a qu’un loisir. Celui de s’introduire dans des soirées huppées. A force, il a appris à se fondre dans la masse, feignant de venir du même monde que tous ces fils à papa. Jamais il ne se fait repérer. Ça l’amuse. Il séduit les femmes qui semblent s’intéresser à lui. Jamais il ne les ramène chez lui. Saíréann sait parfaitement qu’il ne sera plus aussi séduisant si ces demoiselles découvrent sa situation, son métier. Qui rêverait d’être au bras d’un agent d’entretien ? Personne. Pas même lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eachann Urquhart
MEMBRES ≡ HAPPY ENDING DOESN'T EXIST
avatar
a land without magic
date d'arrivée : 05/07/2015
mémoires perdues : 317

MessageSujet: Re: (Saíréann) if i were you Ven 17 Juil - 15:45

BIENVENUE.

_________________

crazy in love
i look and stare so deep in your eyes. i touch on you more and more every time. when you leave I'm begging you not to go call your name two or three times in a row. such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling and my pride is the one to blame and I still don't understand just how your love could do what no one else ca. ©️ all right df
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saíréann Riddell
MEMBRES ≡ HAPPY ENDING DOESN'T EXIST
avatar
a land without magic
date d'arrivée : 05/07/2015
mémoires perdues : 198

MessageSujet: Re: (Saíréann) if i were you Ven 17 Juil - 15:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eachann Urquhart
MEMBRES ≡ HAPPY ENDING DOESN'T EXIST
avatar
a land without magic
date d'arrivée : 05/07/2015
mémoires perdues : 317

MessageSujet: Re: (Saíréann) if i were you Ven 17 Juil - 19:09


bravo, tu es validé  
j'aime j'aime. Comme toujours. J'ai trop hâte de te voir en jeu avec la demoiselle Je veux voir. Je veux voir.

Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. C'est très important de venir voir le bottin si votre avatar s'y trouve, le staff n'est pas parfait. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes et pense à lire correctement les annexes parce que nos bêtes ne sont pas comme dans les films et différent de ce qu'on voit en ce moment à la télévision.

Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de lien à votre disposition, pour suivre les couleurs du forum et pour vos fiche tentez de ne pas déformer le forum avec vos fiche, c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si vous mettez des cadre et tout, veuillez à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Une fiche a été construit pour vous ici : fiche pour les posts rp . Et surtout. Have fun.

_________________

crazy in love
i look and stare so deep in your eyes. i touch on you more and more every time. when you leave I'm begging you not to go call your name two or three times in a row. such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling and my pride is the one to blame and I still don't understand just how your love could do what no one else ca. ©️ all right df
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saíréann Riddell
MEMBRES ≡ HAPPY ENDING DOESN'T EXIST
avatar
a land without magic
date d'arrivée : 05/07/2015
mémoires perdues : 198

MessageSujet: Re: (Saíréann) if i were you Ven 17 Juil - 19:11

merciiii j'ai hâte de l'avoir aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
a land without magic

MessageSujet: Re: (Saíréann) if i were you

Revenir en haut Aller en bas

(Saíréann) if i were you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DUSTLAND FAIRYTALE :: L'HEURE DU THÉ :: jeu de cartes :: en ville-